Actualité - Scoops en coulisse: la police saute sur les journalistes au stade omnisports de Yaoundé
Infos.cm - mardi 15 novembre - 0 commentaire(s)

Molestés parce « qu’ils ont voulu faire leur travail », les hommes et femmes de médias présents dimanche au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé n’ont pas pu faire les interviews d’après-match entre le Cameroun et la Tanzanie.

La raison, les policiers en ont décidé ainsi. Selon le récit d’un confrère de la radio Kiss Fm ayant vécu la scène, « les journalistes se sont rendus au lieu indiqué par la commission communication du Comité local d’organisation de la CAN pour les interviews en zone mixte. Mais une fois sur place, ils ont été confrontés aux forces de l’ordre. Ces derniers ne voulaient laisser passer personne. Les esprits se sont rapidement échauffés et des policiers ont molesté Fils Daniel Injeck ». Face à la réaction musclée des autres journalistes, une autre équipe de policiers arrive en renfort. Le calme revient, mais les hommes de médias décident unanimement de boycotter les interviews.

Conséquence, aucune réaction d’acteurs en zone mixte après la défaite du Cameroun (1-2). Pour les journalistes, il est urgent de rappeler les hommes en tenue à l’ordre avant le début de la CAN. Surtout que cette situation se répète depuis le réouverture du stade Ahmadou Ahidjo. Vive la CAN 2016!

Votre commentaire


*