Actualité - Drame ferroviaire d’Ézéka: poches de sang, médicaments plus sollicités
Infos.cm - jeudi 27 octobre - 0 commentaire(s)

Les donneurs sont issus de différents groupes sociaux et se ruent à l’offre pour une demande sans cesse grandissante de poches de sang. Selon les statistiques avancées par le Directeur Général de l’hôpital Laquintinie à Douala, en date du mercredi 26 octobre 2016, environ 450 poches de sang ont déjà été collectées.  À nos confrères de Le Jour, Pr Louis Richard Njock affirme qu’ avec ce don, nous aurons une disponibilité en sang pour les trois prochains mois. La banque de sang a enregistré le passage d’un groupe d’une dizaine de chrétiens, un groupe d’avocats et bien d’autres, comme jamais auparavant. Et du Directeur d’ajouter que pour faire un don de sang, la procédure est la même pour tout volontaire. Après accueil, le donneur reçoit une fiche de sélection dans laquelle il note des renseignements relatifs à son nom, son âge, sa profession et les antécédents médicaux, entre autres, du fait que des prélèvements ne sont pas faits chez ceux qui ont moins de 50 kg ou moins de 18 ans.

Les responsables de cette Hôpital Laquintinie font savoir qu’après le drame d’Eséka, elle a accueilli 141 blessés qui ont été pris en charge. Sur les 141 patients reçus après le déraillement, plus que 34 blessés restent encore internés à Laquintinie. La cellule de soutien psychologique reste fonctionnelle et a déjà enregistré 308 appels.

Votre commentaire


*