Actualité - Trois journalistes comparaîtront ce 22 janvier devant un tribunal militaire
Infos.cm - vendredi 22 janvier - 0 commentaire(s)

Les journalistes Baba Wame, Rodrigue Ndeutchoua Tongue et Félix Cyriaque Ebolé Bola comparaîtront ce vendredi 22 janvier devant un tribunal militaire à Yaoundé. Ils sont accusés du crime de « non-dénonciation ». En effet, il leur est reproché  de ne pas avoir partagé des informations susceptibles de porter atteinte à la sécurité nationale.

Ils enquêtaient sur des informations faisant état de collusion entre des membres des forces de sécurité et le dirigeant d’un groupe armé de la République centrafricaine, qui avait été accusé d’avoir attaqué une ville dans l’Est du Cameroun.

« Accuser des journalistes parce qu’ils ont respecté l’éthique de leur profession constitue une violation du droit à la liberté d’expression et un tournant inquiétant au Cameroun », a déclaré Stephen Cockburn, Directeur adjoint pour la région Afrique de l’Ouest et Centrale à Amnesty International.

Les trois journalistes risquent des peines de prison comprises entre un et cinq ans, et à une amende comprise entre 50 000 et 5 millions de Francs CFA.

Votre commentaire


*